The AXA.COM team Reporter

Assurer les femmes en Thaïlande : déjà un pari d’avenir

A 42 ans, Chotiros Borisut incarne parfaitement cette nouvelle classe d’actives thaïlandaises conjuguant vie personnelle et professionnelle, ambition et respect des traditions. Nés pour protéger
27 avr. 2016

Directrice nationale des ventes de Krungthai-AXA Life, elle dirige plusieurs agences et pilote une équipe de 5 700 collaborateurs composée à 80% de femmes. Car Chotiros doit notamment son succès à la compréhension d’un marché stratégique en Thaïlande, celui de l’assurance féminine.

« En Thaïlande, ce sont les femmes qui prennent la plupart des décisions économiques du foyer. En général, les maris suivent l’avis de leurs épouses. Je suis donc allée les voir directement et ça a très bien marché : elles prennent les risques plus au sérieux et se décident rapidement. » Chotiros Borisut, directrice nationale des ventes, Krungthai-AXA Life
Rencontrez Chotiros Borisut, Directrice nationale des ventes, Krungthai-AXA Life

Women@distribution

Favoriser la parité au sein des équipes de vente est un enjeu pour le Groupe : en mars, un séminaire 100% féminin a réuni des agents de distribution venues de Suisse et du Maroc, deux pays où les forces de ventes sont encore majoritairement masculines.

Demain, les femmes contrôleront 75% des dépenses discrétionnaires dans le monde. Déjà en Thaïlande, elles comptent pour 50% de la population active et occupent 40 % des postes à responsabilité. Les trois quarts des clients assurés par Chotiros Borisut sont des femmes.

Avec l’évolution démographique et économique du pays, les attentes et besoins de la population Thaïlandaise ont considérablement évolué. En 15 ans de carrière, Chotiros a eu le temps de voir évoluer la perception de l’assurance en Thaïlande. L’assurance vie, la couverture santé ou l’épargne, encore méconnues il y a quelques années, sont aujourd’hui considérées comme des produits de consommation courante.

Chotiros Borisut
Directrice nationale des ventes, Krungthai-AXA Life

Dans un contexte économique encore instable, les femmes Thaïlandaises souhaitent avant tout économiser de l’argent, assurer l’avenir et la stabilité de leur famille.

Autre préoccupation majeure pour les femmes : le financement de leur retraite. Avec une carrière professionnelle se terminant à 60 ans et une espérance de vie moyenne de 77 ans, elles doivent financer près de deux décennies : difficile avec la faible pension versée par l’Etat et une solidarité familiale en déclin.

Chiffres clés

Les femmes et l'assurance en Thaïlande
22,6%
des Thaïlandaises
souscrivent une complémentaire santé, en plus du système public de santé
1,4enfant
par femme : taux de natalité en 2012.
En 1970, il était de 5,6.
17années
de retraite en moyenne
pour les femmes Thaïlandaises
Les défis de l'assurance en Thaïlande

Proposer des produits mieux adaptés au financement de la retraite, mais aussi sensibiliser les femmes entrepreneurs à la nécessité de se prémunir contre les risques sont les deux grands défis des assureurs en Thaïlande.

Les femmes, qui consacrent 3% de leurs revenus à l’assurance aujourd’hui, se disent prêtent à accroître cette part à 10 -15% pourvu qu’on leur propose des offres pertinentes. Le marché pourrait ainsi croître de 5 à 8% ces prochaines années, pour atteindre jusqu’à 8 milliards d’euros en 2030.

Et la Thaïlande n’est pas le seul pays émergent à bénéficier d’un marché féminin au potentiel inexploité : menée dans 10 pays, l’étude SheforShield, Assurer les femmes pour mieux protéger l'ensemble de la société montre que le marché de l’assurance des femmes dans les pays émergents pourrait passer de 98 Mds€ aujourd’hui à 874 Mds € en 2030.