Liza Garay-De Vaubernier Responsable du segment Femmes

Pourquoi il est nécessaire de penser l’assurance au féminin

Le rôle des femmes dans la société évolue ; leurs besoins et leurs attentes aussi. Les femmes qui occupent une place clé dans la prise de décision, au niveau d’études et au pouvoir d’achat en hausse toujours plus actives sur le plan professionnel, prennent aujourd’hui plus de risques en tant qu’entrepreneurs. Il n’y a qu’une façon de répondre efficacement à cette évolution : devenir leurs partenaires. Concevoir l’assurance de demain
20 juin 2019

Je travaille au siège d’AXA en tant que Global Head of Women’s market, un poste qui vise à promouvoir le segment des femmes dans l’assurance, et à concevoir des offres au plus proche des réalités vécues par les femmes. Il y a quelques années, alors que je travaillais au département responsabilité d’entreprise, j’ai découvert l’étude SheForShield : Assurer les femmes pour mieux protéger l’ensemble de la société, menée en 2015 par AXA, l’IFC-Banque Mondiale et Accenture. Ses conclusions m’ont alors particulièrement frappée. En effet, à l’encontre des certaines idées reçues qui sous-évaluent la place des femmes, elle démontre notamment qu’elles sont à la fois gestionnaire et chief medical officer de leur famille, qu’elles sont au centre des décisions économiques de leur foyer, qu’elles représentent un relais de croissance incomparable pour le bien-être de leurs proches et de la société…(voir chiffres clés ci-dessous).

90%
du revenu disponible des femmes est réinvesti
dans l’éducation des enfants, les soins de santé de la famille et l’amélioration du logement – contre seulement 30 à 40 % par les hommes.
83%
des femmes actives prennent les décisions financières pour leur foyer
qu'elles soient seules ou avec leur conjoint

Initiative Femmes et Assurance : pourquoi les assureurs doivent-ils investir dans les produits et services destinés aux femmes ?

Nos recherches sur le terrain ont radicalement changé notre manière de voir ce marché. Les entretiens et ateliers conduits en partenariat avec la Société financière internationale en Inde et au Nigeria, ainsi que les groupes de discussion approfondis réalisés dans cinq autres pays émergents ont révélé l’existence d’un réservoir de croissance colossal pour l’assurance, qui devrait s’élever à 1,7 milliards de dollars d’ici 2030. Il en est ressorti qu’alors que les hommes achètent des produits d'assurance de manière régulière mais ponctuelle, les femmes ont tendance à rechercher des solutions financières évolutives au cours des étapes clés de leur vie, comme l’entrée dans la vie active, la maternité, la retraite, mais aussi les accidents de la vie. Cela leur permet d’être mieux protégées et d’avoir l’indépendance financière et la sécurité dont elles ont besoin. Ces besoins étaient, et sont toujours, insuffisamment pris en compte par les acteurs financiers, aussi bien dans les économies émergentes que matures.

à lire aussi
Femmes & hommes : sommes-nous égaux en matière de santé ?
découvrir

Il est important de souligner que ces résultats ne doivent pas conduire à la définition d’offres segmentées pour les femmes qui excluent les hommes. Il s’agit plutôt de mieux appréhender les attentes de nos clients, à tous les moments de leur vie. En d’autres termes : en considérant les femmes comme un acteur à part entière, avec leurs spécificités propres, nous sommes dès lors plus en phase avec la société dans son ensemble.

Ainsi, ce parcours nous a permis de développer 18 solutions financières dans 15 pays (aussi bien émergents que matures), toutes conçues sur la base de remontées terrain et de focus groupes :

Passer de produits à des solutions mieux adaptées pour répondre aux attentes des femmes 

Par exemple, pour accompagner spécifiquement les femmes dans leur rôle non officiel de chief medical officer de leur foyer, nous avons développé nos offres de téléconsultation, utilisés à 60 % par les femmes. Ces services offrent des solutions (conseils pédiatriques, psychologiques, spécifiques aux femmes) en réponse aux principaux besoins qu’elles nous ont exprimés, à savoir jongler entre leur vie personnelle et professionnelle.

Un deuxième exemple concerne la préparation à la retraite : nos recherches ont montré que les femmes étaient préoccupées par leur future indépendance financière et la crainte de devenir un fardeau pour leurs enfants. Souvent confrontées à des priorités contradictoires en matière de gestion des finances quotidiennes (crédit immobilier, garde d’enfants, soutien des parents) et d’objectifs à plus long terme comme le paiement des études supérieures et la planification de la retraite, les femmes recherchent le soutien nécessaire pour minimiser les risques financiers et sanitaires auxquels elles pourraient être confrontées. Nous avons alors reformulé nos offres pour qu’elles soient plus claires et plus explicites sur les bénéfices apportés.

Créer de nouvelles offres adaptées aux femmes

En agissant comme un véritable partenaire, nous sommes en mesure de prendre en compte les préoccupations des femmes spécifiques au pays dans lequel elles vivent. En échangeant avec des femmes entrepreneures turques, par exemple, nous avons créé des garanties spécifiques, telles que la garde d’urgence des enfants pour éviter qu’elles ne ratent certains de leurs rendez-vous professionnels. Nous avons également créé une communauté LinkedIn, le réseau WE Can, pour inspirer, informer et permettre aux femmes entrepreneurs de développer leurs réseaux.

Au Mexique, les cancers féminins (tels que le cancer du sein) sont la première cause de mortalité des femmes entre 25 et 44 ans. Et pourtant, seulement 8 % des femmes ont une assurance vie. Aussi, il est apparu que nos clientes étaient en attente d’une offre spécialement dédiée à la prévention et à l’accompagnement du cancer. Le Mujer Unica d’AXA inclut donc des services de dépistage annuels et de soutien psychologique afin de lutter contre la principale difficulté identifiée par les femmes : comment lui apporter un soutien, pour elle et sa famille, face à un événement de la vie aussi critique. 

Répondre aux besoins des femmes… aide aussi les hommes !

Enfin, en étant à l’écoute des besoins des femmes, nous avons conçu des services pour les aidants familiaux, en grande majorité des femmes. Toutefois, ces innovations profiteront souvent à toute la famille. Par exemple, nous avons mis en place au Royaume-Uni une plateforme d’assistance 24h/24 pouvant être consultée par les aidants pour tous leurs besoins (services financiers, juridiques et de santé).

En France, nous avons créé une offre d’assurance dépendance, Entour’Age, à destination des aidants ou des aidés, hommes ou femmes confondus.

La route est encore longue, mais nous sommes sur la bonne voie

Nous le savons bien, les pistes d’innovation sont encore très importantes et les initiatives présentées ici n’en sont que les premiers pas. Notre objectif est désormais de construire une stratégie globale déployée dans toutes nos entités à travers le monde et de continuer à aller plus loin dans des domaines tels que la sécurité, la santé et la protection. Nous avons également à cœur de partager ce mouvement plus largement au-delà d’AXA pour l’amplifier avec les acteurs clés du secteur lors d’événements incontournables tels que le Financial Alliance for Women (voir encadré ci-dessous). Car, j’en suis convaincue, c’est en mobilisant toutes les énergies à grande échelle que nous pourrons collectivement, aux côtés d’autres acteurs du secteur financier, toujours mieux répondre aux besoins des femmes qui évoluent…  et, par là-même, de la société.

FAW’s Annual Summit : les femmes, au cœur du marché de la banque et de l’assurance

Du 17 au 19 juin 2019, AXA accueille le sommet annuel de Financial Alliance for Women autour du thème Building Resilience through Inclusion. L’occasion de faire échanger et travailler les top leaders de la banque et de l’assurance de 135 pays autour de l’empowerment des femmes, considéré comme un levier essentiel de croissance stratégique pour les individus, la société et l’activité du secteur.