AXA à Cancún pour promouvoir la résilience face aux risques de catastrophes

Du 22 au 26 mai, AXA a participé sommet « Global Platform » à Cancún. Organisé par le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR), ce forum réunit gouvernements, entreprises et membres de la société civile pour trouver des solutions pour réduire les risques de catastrophes et renforcer la résilience face aux risques climatiques. TOUTES LES ACTUALITÉS  |  Climat
30 mai 2017

AXA participe à l’initiative ARISE pilotée par le secteur privé sous l’égide du Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR). Cette initiative est née d’un constat : l’explosion du nombre de catastrophes survenues ces dernières années, dont le coût se chiffre désormais à près de 300 milliards de dollars par an. Or, l’urbanisation, par la concentration des populations et des activités économiques, ne fait qu’accentuer ce risque.

Les entreprises peuvent apporter des solutions. Les secteurs public et privé doivent trouver des moyens de travailler et d’agir main dans la main. C’est le sens de l’initiative ARISE, dont l’objectif est de soutenir durablement l’investissement et l’innovation par l’élaboration de lois et de réglementations à même de réduire les pertes et de protéger les personnes et les biens face aux catastrophes à venir :

  • Un code du bâtiment prévoyant l’application de normes minimum pour la construction des bâtiments neufs et la rénovation du parc bâti existant ;
  • Des règles financières qui favorisent l’investissement à long terme dans des infrastructures résilientes ;
  • Des lois en matière d’urbanisation et d’occupation des sols garantissant la prise en compte du risque de catastrophes lors de la prise de décisions.

AXA s’emploie d’ores et déjà à trouver des moyens de renforcer les codes et réglementations du bâtiment dans les zones vulnérables aux catastrophes naturelles. Le Groupe a récemment signé un partenariat de deux ans avec UN Habitat visant à améliorer les pratiques de construction, pour sauver plus de vies, et réduire le coût économique des catastrophes naturelles.

à lire aussi
Tout mettre en œuvre pour réduire les risques de catastrophes
découvrir

Pendant deux ans (renouvelables), AXA financera des études de cas et des analyses de terrain dans quatre pays, tous récemment frappés par des catastrophes naturelles de grande ampleur : l’Indonésie, les Philippines, le Pakistan et Haïti. Les conclusions de ces travaux serviront de base à l’élaboration de directives et d’un outil utile aux gouvernements, à la société civile et au secteur privé. Le partenariat vise à renforcer les codes du bâtiment et leur mise en œuvre dans les pays particulièrement exposés aux catastrophes naturelles, afin de relever le niveau minimum de normes, d’encourager les pays à « reconstruire en mieux », de réduire le nombre de victimes et de limiter les pertes économiques découlant de ces catastrophes.

Mots-clés: Climat