Sylvain Villeroy de Galhau PDG d'AXA Liabilities Managers

Apprenez-en plus sur AXA Liabilities Managers !

Sylvain Villeroy de Galhau, Vice-Président exécutif d'AXA Liabilities Managers et PDG d'AXA LM United Kingdom, en charge du développement commercial et des acquisitions, nous expose dans un bref entretien l'activité d'AXA LM et sa stratégie.
18 mai 2015

Quel est le savoir-faire d'AXA Liabilities Managers ?

Avec des équipes réparties dans six pays en Europe continentale, aux États-Unis et au Royaume-Uni, le savoir-faire d'AXA LM réside dans l'acquisition et la gestion d'activités historiques dans le domaine de l'assurance et la réassurance non-vie. En d'autres termes, notre travail consiste à réduire l'exposition aux risques et à générer de la valeur à partir de portefeuilles en voie de liquidation (contrats mis en run-off) . Lorsqu'une société d'assurance ou de réassurance met un portefeuille en « run-off », elle cesse de souscrire des polices dans une branche d'assurance ou de réassurance spécifique. En général, une société procède à ce type de manoeuvre lorsqu'elle décide, à l'issue d'un examen stratégique, de se recentrer sur son coeur de métier ou de quitter une branche d'activité présentant un faible profil de rentabilité ou de croissance.

L'activité d'AXA Liabilities Managers vise à clôturer le plus rapidement possible ces dossiers passifs : c'est ce que l'on appelle la phase de finalité.

Nous gérons aussi bien les portefeuilles en « run-off » du Groupe AXA que les passifs acquis par l'intermédiaire du fonds AXA Discontinued Business Investment Opportunities (DBIO). Lancé en 2012, ce fonds nous permet de dégager des capitaux en vue de l'acquisition de nouveaux portefeuilles.

Quelle est votre ambition en 2015 ?

Le 16 avril 2015, nous avons annoncé l'acquisition d'un pool spécialisé dans les risques de réassurance de l'aviation, le pool GERA. Cette transaction, en vertu de laquelle AXA LM a acquis les actions des 25 anciens membres du pool et qui représente la onzième acquisition opérée par l'intermédiaire de notre véhicule de placement AXA DBIO, diffuse un signal d'excellence et a contribué à renforcer notre place sur le marché du run-off. Nous sommes déjà très bien positionnés, notamment en Europe continentale, où nous avons effectué un certain nombre d'acquisitions significatives ces dernières années.

Dans notre environnement, la concurrence est forte. En effet, nous intervenons sur un segment de marché caractérisé par une grande diversité d'acteurs (comme les grands groupes Swiss Re et Fairfax ou professionnels de plus petite taille comme Enstar et Catalina) dont le nombre va croître à court terme en raison des nouvelles exigences en fonds propres de « Solvabilité II », qui vont conduire à des cessions de contrats en run-off. Cette situation va nous offrir de nombreuses opportunités de rachat.

Dans ce contexte, notre ambition est de créer de la valeur actionnariale. Nous pouvons affirmer en toute transparence que notre stratégie a dégagé d'excellents résultats. Nous avons dépassé la plupart de nos objectifs financiers en 2014 et contribué de 39 millions d'euros au résultat opérationnel du groupe. Le succès de nos acquisitions nous a permis la distribution d'un premier dividende de 26,5 millions d'euros.

Au vu de ces résultats encourageants et de l'évolution du marché, nous allons activement poursuivre les acquisitions dans l'avenir, dans la continuité de notre stratégie de développement.