Construire l’avenir de la santé au Mexique : trois questions à Daniel Bandle, PDG d’AXA Mexico

Nous avons rencontré Daniel Bandle, PDG d’AXA Mexico, pour évoquer l’ouverture des premiers centres de soins primaires au Mexique. TOUTES LES ACTUALITÉS  |  Assurance santé
17 juil. 2019

Le Mexique est la deuxième économie d’Amérique latine et des Caraïbes et fait actuellement face à de graves problèmes de santé : 70% de la population est en surpoids, et l'OCDE estime que 40% des adultes seront obèses d'ici 2030. Cela se traduit par un risque accru de maladies cardiovasculaires et de cancer. Le système de santé mexicain présente de sérieuses limites en ce qui concerne la fourniture de soins primaires, gérée par des institutions publiques surchargées ou, de plus en plus, par des médecins en pharmacie.

Afin de remédier à cette situation, AXA Mexico lance un projet de grande ampleur visant à transformer le marché local de la santé, en développant un système de santé privé, simple, abordable, et pensé pour le patient. Benoit Claveranne, PDG de International and New Markets, a commenté : «Aujourd’hui, la santé ne consiste pas uniquement à fournir des soins, elle consiste à offrir un parcours de santé transparent, abordable, de qualité et accessible, en particulier dans les marchés émergents. »

Daniel Bandle, PDG d’AXA Mexico, nous répond à propos de l’ouverture des premiers centres de soins primaires au Mexique :

Quels sont les principaux défis auxquels la population Mexicaine est confrontée en termes de soins de santé?

Daniel Bandle : Au Mexique, la couverture d'assurance privée fonctionne très bien pour les dépenses médicales majeures telles que le traitement d'une maladie chronique ou du cancer. Cependant, c’est une autre histoire pour les soins de santé primaires, c’est-à-dire les consultations médicales auprès de médecins généralistes ou de spécialistes, ainsi que d’autres services tels que les analyses de sang ou les radiographies. Ces coûts sont rarement couverts par les assureurs et sont payés directement par les patients. 

à lire aussi
AXA renforce sa stratégie Payer-to-Partner dans les marchés émergents à travers des réseaux de soins innovants
découvrir

Il existe actuellement deux moyens d’accéder à ces soins : par le biais des hôpitaux publics, où les patients sont couverts par le système de sécurité sociale de l’État, mais qui sont débordés par la demande ; ou par le biais de consultations de médecins généralistes dans les chaînes de pharmacies, ce qui peut créer des conflits d'intérêts.

Aujourd’hui, les dépenses de santé sur le marché des assurances privées au Mexique s’élèvent à 4 milliards d’euros. Ce chiffre contraste nettement avec les dépenses de sécurité sociale au Mexique, qui représentent un coût 20 milliards d’euros, ainsi qu’avec les 22 milliards d’euros que les Mexicains doivent sortir de leur poche pour couvrir leurs dépenses de santé, qui ne sont couvertes ni par la sécurité sociale ni par une assurance privée. AXA veut jouer un rôle important pour combler cet écart.

Vous prévoyez d'ouvrir des centres de soins primaires pour relever ces défis et améliorer l'accès aux soins de santé au Mexique. Comment ces centres fonctionneront-ils et quel est votre plan de déploiement ?

Daniel Bandle : Trois nouveaux centres de soins primaires ouvriront leurs portes en juillet, suivis de cinq autres d'ici la fin de l'année. Ils fourniront des soins de haute qualité à un prix abordable, car ces soins font partie de la couverture d’assurance du patient. Ces centres ont pour objectif de développer un système de santé verticalement intégré garantissant l’accès à des soins quotidiens de qualité.

Le modèle est simple : un patient fait une demande de consultation en ligne ou par téléphone, puis prend rendez-vous dans l'un de nos centres. A partir de là, un médecin ausculte le patient et apporte les soins nécessaires ou prend des dispositions pour réaliser d’éventuels tests ou analyses. Une large gamme de services est disponible sur place, nos centres étant dotés de nombreux outils de diagnostic tels que des imageurs, des scanners et des laboratoires d’analyse. Après la consultation, le patient bénéfice d’un vrai suivi de son traitement, ce qui constitue une avancée majeure dans la mesure où le système actuel ne permet pas de garantir un tel suivi. En résumé, le nouvel écosystème AXA en matière de santé repose sur l’accessibilité, physique et financière, la qualité des soins et le suivi des patients.

Choisir les bons emplacements pour les centres de soins a été crucial, car nous devions nous rendre dans des zones où nous pourrions rapidement avoir accès à de vastes réseaux de santé. La ville de Mexico a donc été choisie pour la première phase du projet et d’autres grandes villes suivront bientôt. L'objectif est d'ouvrir 50 centres de soins dans le pays en 5 ans, pour atteindre 1 million de patients.

Cette initiative est menée par AXA en partenariat avec Keralty, associés pour l’occasion en joint-venture. Keralty est une société colombienne, spécialisée dans la fourniture de soins de santé, qui sera responsable de la gestion des centres. Keralty exploite déjà de tels centres de soins dans plusieurs pays et nous sommes convaincus que nos sociétés se complètent bien. Ce système de soins primaires se nomme AXA Keralty.

En quoi ce programme est-il en ligne avec la stratégie de santé d’AXA?

Daniel Bandle : Aujourd'hui, AXA Mexico est le deuxième assureur santé au Mexique, mais l'entreprise se concentre sur l’assurance santé classique. Ce nouveau système de santé intégré viendra compléter notre offre existante. Et il répond entièrement à notre promesse, celle de « mieux protéger davantage de Mexicains ».

Cette joint-venture avec Keralty va nous permettre d’élargir notre offre santé au Mexique, en particulier à destination de nouveaux segments de clientèle, actuellement peu intéressés par l’offre d’assurance. L’initiative est au cœur de la stratégie de soins de santé d’AXA Mexico car elle vise à proposer de l’assurance à des segments de population plus larges, tout en incarnant notre mission : passer d’un payeur de factures à un véritable partenaire de nos clients.

Mots-clés: Assurance santé