Karima Silvent Directrice des Ressources Humaines du Groupe AXA

« Progresser dans le domaine de l’égalité des sexes fait désormais partie des principaux objectifs de nos PDGs »

Le 8 mars est la Journée Internationale du Droit des Femmes. Plus qu’un jour de fête, c’est surtout l’occasion de rappeler qu’il y a encore du chemin à parcourir pour atteindre l’égalité des droits entre hommes et femmes partout dans le monde. Chez AXA, ces dix dernières années, nous avons pris des mesures pour renforcer l’égalité des sexes sur le lieu de travail. Nous avons rencontré Karima Silvent, Directrice des Ressources Humaines du Groupe AXA, pour en savoir plus.
11 mars 2019

Selon vous, en tant que DRH du Groupe AXA, quels sont les enjeux pour atteindre l'équilibre entre les sexes dans l'ensemble de l'organisation?

Ce combat me semble important à deux titres. Premièrement, en tant qu’assureur mondial, nous avons un rôle majeur à jouer au niveau social, et promouvoir l’égalité femmes-hommes est fondamental d’un point de vue sociétal. Chez AXA, nous pensons que notre devoir est de montrer l’exemple concernant la place des femmes au sein de l’entreprise. C’est pourquoi nous soutenons l’entreprenariat féminin, nous investissons dans le domaine de la santé des femmes, et nous luttons en faveur de leur droit à l’éducation, pour citer quelques-unes de nos orientations stratégiques.

Deuxièmement, c’est une question de performance et d’équité. Nous souhaitons faire évoluer notre activité vers une véritable relation de partenariat avec nos clients, en répondant mieux, plus vite et plus profondément à leurs besoins. Apporter davantage de diversité au sein de nos équipes est essentiel pour atteindre cet objectif, car cela nous amène à réfléchir et à agir différemment à l’intérieur de l’entreprise, ainsi qu’à mieux comprendre les changements auxquels doivent faire face la société en général, et nos clients en particulier. Pour réussir notre processus de transformation et améliorer nos performances, nous avons besoin de plus de diversité et d’inclusion. Plus nos collaborateurs refléteront la diversité de nos marchés, plus nous deviendrons de vrais partenaires pour nos clients.

Comment mesurez-vous les progrès accomplis en faveur de l’égalité femmes-hommes ?

Je suis convaincue que nous avons progressé concrètement ces dernières années, en particulier en confiant davantage de postes de direction à des femmes. Mais il est clair que le niveau d’égalité atteint l’an dernier au sein de nos effectifs n’est toujours pas suffisant : nous devons poursuivre ce combat grâce à des actions efficaces et à une plus grande réactivité.

Vous aurez certainement constaté qu’une législation est en train d’être appliquée dans plusieurs pays, surtout européens (le Royaume-Uni en 2018, la France cette année), pour mesurer les écarts de rémunération entre hommes et femmes. Ces mesures sont une bonne chose, tout comme les indicateurs de performance (KPIs) que nous avons déjà mis en place et appliqués en interne : ils nous permettent de quantifier nos progrès, de nous comparer à d’autres entreprises tout en conservant une grande transparence à ce sujet.

Ces résultats ont récemment été publiés au Royaume-Uni pour la deuxième année consécutive. En France, nous avons fait paraître la semaine dernière l' "Index de l'égalité femmes-hommes" pour 3 entités du Groupe AXA : AXA Investment Managers s’est vu attribuer 95/100, AXA France 92/100 et AXA Services 72/100. Que peut-on conclure de ces résultats ? Ils nous prouvent que certains de nos efforts ont été récompensés : deux de nos principales activités sont relativement bien positionnées, la troisième l’est un peu moins, mais nous prenons de nouvelles mesures pour nous améliorer. Tout cela montre surtout que nous devons poursuivre nos efforts et chercher à progresser dans ce domaine.

Sur quoi vous concentrez-vous en particulier pour progresser ?

Nous devons rester mobilisés au plus haut niveau, c’est une évidence ; je peux vous assurer que c’était notre principal objectif l’année dernière. Je ne doute pas une seconde que nous parviendrons à obtenir une meilleure représentation des femmes parmi nos hauts dirigeants, grâce aux nombreuses initiatives que nous avons mises en place et qui commencent à donner des résultats, mais aussi et surtout parce que nos dirigeants prennent cet enjeu très au sérieux. Notre équipe dirigeante compte 30% de femmes, ce qui représente un progrès significatif par rapport aux 9% de l’année 2009. Notre objectif est d’atteindre la parité d’ici 2023. L’an dernier, parmi les PDG nommés, un nombre non négligeable d’entre eux étaient des femmes, promues en interne ou recrutées en externe. Je pense à Olga Sanchez chez AXA Espagne, Sally O’Hara chez Krungthai – AXA Life, Delphine Maisonneuve chez AXA Brésil, Tracy Garrad chez AXA PPP. Des femmes occupent également des postes à haute responsabilité dans le domaine de la finance, comme par exemple les Directrices financières d’AXA Royaume-Uni, AXA Belgique et AXA Hong Kong. Selon moi, il est absolument essentiel de s’assurer que toujours plus de postes à responsabilité sont occupés par des femmes, y compris dans les affaires ou la finance, et pas seulement dans la communication ou les ressources humaines, où elles sont souvent sur-représentées.   

Comment avez-vous réussi à accélérer la promotion de l’égalité hommes-femmes ?

Nous nous montrons de plus en plus vigilants au niveau du recrutement et de la promotion, afin d’amener toujours davantage de femmes vers les plus hauts niveaux. Nous visons l’équilibre, avec pour objectif 50% d’hommes et 50% de femmes. Nous veillons maintenant à ce que notre processus de recrutement comprenne autant de femmes que d'hommes : nous nous efforçons d'avoir 50% de femmes et 50% de candidats dans nos processus de recrutement, en interne et en externe, ainsi qu'une représentation équilibrée de femmes et d'hommes parmi les personnes participant aux recrutements.

Dans la logique de l’ « Empowerment », progresser dans le domaine de l’égalité des sexes fait aujourd’hui partie des principaux objectifs de nos PDG. Nous sommes convaincus de l’importance, à cet égard, des KPI et autres outils de mesure. Nous devons aussi poursuivre nos efforts dans d’autres domaines, et aller au-delà de la diversité sexuelle – bien qu’elle soit un composant important de la diversité : nous devons être un moteur de progrès concernant le contexte social et culturel, l’orientation sexuelle, etc.

Nos programmes de développement, eux aussi, favorisent l’égalité des sexes. Le programme de parrainage Sponsorship Tandem, lancé au niveau du Groupe et répercuté par plusieurs de nos entités, est destiné aux femmes et s’adresse aujourd’hui, également, aux hommes. Il vise à repérer les hommes et les femmes les plus talentueux – au sein de chaque entité – et à les préparer à occuper des postes de direction séniors, sous le parrainage de hauts dirigeants.

Mots-clés: Travailler chez AXA