AXA engagé dans la réduction des risques de catastrophes

La conférence « Science et Technologie » de l’UNISDR (Stratégie Internationale des Nations Unies pour la Réduction des Risques de Catastrophes) se tiendra du 27 au 29 janvier à Genève. Elle réunira des dirigeants, chercheurs et personnalités publiques pour tenter de mieux faire face aux risques de catastrophes naturelles. TOUTES LES ACTUALITÉS  |  Risques et Recherche
29 janv. 2016

Le lundi 23 novembre dernier, l’UNISDR a publié un rapport dont les conclusions ont marqué les esprits : depuis 1995, les catastrophes climatiques, de plus en plus nombreuses, ont emporté 606 000 vies, et blessé ou rendu sans abri plus de 4,1 milliards de personnes à travers le monde. Une mobilisation internationale est nécessaire pour s’attaquer à cette question et y apporter une réponse globale.

C’est l’objectif de la prochaine Conférence UNISDR. Organisée par l’ONU au Centre de Conférence International de Genève, elle a pour but de réfléchir à la mise en place du protocole de Sendai pour la réduction des risques de catastrophes, sur la période 2015-2030. Le protocole de Sendai succède au protocole de Hyogo, un plan d’action sur 10 ans, adopté en 2005 par 168 gouvernements, pour favoriser la résilience des personnes et des infrastructures aux catastrophes climatiques. Le plan d’action de Sendai prend le relai, autour de quatre objectifs majeurs :
- La compréhension des risques climatiques ;
- Le renforcement de la gouvernance pour la gestion de ces risques ;
- L’investissement pour la résilience face à ces risques ;
- L’amélioration de la préparation pour apporter une réponse efficace aux catastrophes et adopter une démarche « Reconstruire en mieux » dans la récupération, la réhabilitation et la reconstruction.

AXA, engagé dans la réduction des risques de catastrophe

Le Groupe AXA a signé en 2013 les Principes du Secteur Privé pour la Prévention des Risques de Catastrophe de l’UNISDR, s’engageant ainsi notamment à jouer un rôle actif dans le développement du nouvel accord global succédant au Cadre d’action de Hyogo.

Partie intégrante de cet engagement, Ulrike Decoene, Directrice du Fonds AXA pour le Recherche, interviendra le 29 janvier en tant que paneliste à l’occasion du workshop « Tirer parti de la science ». Son intervention insistera sur l’importance des partenariats entre scientifiques, influenceurs, politiques, institutions publiques et secteur privé pour promouvoir et partager les bonnes pratiques dans l’appréhension des risques climatiques.

Le Groupe se distingue par ses actions pour la promotion de la résilience face aux risques climatiques. AXA a publié la première étude internationale sur la résilience des villes et des PME face au changement climatique, en collaboration avec l’Initiative Financière du Programme des Nations Unies pour l’Environnement – Principes pour l’Assurance Responsable.

Le Groupe AXA a pris des engagements concrets pour le climat, notamment en entreprenant un désinvestissement du charbon à hauteur de 0,5 milliards d’euros, et s’engageant à tripler ses investissements verts pour atteindre 3 milliards d’euros d’ici 2020.

Le Fonds AXA pour la Recherche, initiative de Mécénat Scientifique globale d’AXA, soutient en outre plus de 100 projets de recherche fondamentale sur les risques de catastrophes naturelles.

Mots-clés: Risques et Recherche